Armorik

Terroir et Histoire : L’Armorique est une région dont le nom remonte à l’antiquité. Elle couvre une large zone côtière, plus ou moins définie, de la France. Elle s’étend de Pornic au sud de l’estuaire de la Loire à Dieppe, dans le Pays de Caux. C’est en Armorique, région au passé celtique qui en fait une proche cousine de l’Irlande et de l’Ecosse, que se trouvait bien évidemment le village des célèbres des irréductibles gaulois*, ceux-là mêmes qui causèrent tant de soucis à l’empire romain et à Jules César. Les écrits ne mentionnent pas si leur célèbre potion magique contenait de l’orge malt… Son Whisky : Depuis plus d’un siècle, la distillerie familiale de Warenghem (située dans les Côtes-d'Armor, à Lannion) produit des spiritueux dont la renommée dépasse désormais largement les frontières armoricaines. En 1983, elle se lance dans l’aventure du whisky, l’eau-de vie celte par excellence. En 1987 Gilles Leizour, avec le soutien de Bernard Le Pallec, prend la direction de l’Ecosse pour y chercher l’inspiration puis s’enferme dans son laboratoire pour en sortir „le Blend WB“. Après avoir poursuivis leurs recherches, ils élaborent, en 1998, Armorik, le premier single malt de Bretagne. Le Whisky Live Paris de 2009 marqua également le lancement d’une nouvelle gamme de trois versions du singe malt Armorik, désormais produit phare de la distillerie. Le succès de ce single malt ne se dément pas puisqu’il est aujourd’hui distribué aux Etats-Unis, au Canada, en Australie ainsi qu’en Europe, y compris en Ecosse! Donnéées techniques : La distillerie possède 4 washbacks en acier inoxydable et deux alambics „copper pot stills“: de 6.000 litres pour le wash still et 3.500 litres pour le spirit still. Le volume de production se situe aux alentours de 100.000 litres d’alcool par an dont environ un tiers de „grain spirit“. La distillerie s’en sert naturellement pour ses propres „blends“.

Active filters